Accueil > les aides > Dossier Être aidant(e) > La personne de confiance

La personne de confiance

Une personne de confiance est désignée par la personne en situation de handicap pour l’aider et l’accompagner dans certaines démarches.

La personne de confiance peut :

  • accompagner la personne dans ses démarches et l’assister lors de ses rendez-vous médicaux,
  • et être consultée par les médecins pour rendre compte de ses volontés si elle n’est pas en mesure d’être elle-même consultée.

Dans le cas où l’état de santé de la personne ne lui permet plus de donner son avis ou de faire part de ses décisions, le médecin ou l’équipe médicale consulte en priorité la personne de confiance.

Son avis guide le médecin pour prendre ses décisions. Elle doit donc connaître les volontés de la personne aidée et les exprimer lorsqu’elle est appelée à le faire.

Les directives anticipées peuvent également lui être confiées.

Attention :

La personne de confiance ne doit pas être confondue avec la personne à prévenir, qui est alertée par téléphone en cas d’aggravation de votre état de santé.
Mais rien n’interdit que se soit la même personne.

Tout personne de l’entourage (parent, proche, médecin traitant) en qui la personne en situation de perte d’autonome a confiance et qui accepte de jouer ce rôle peut être désignée personne de confiance.

Elle peut désigner une personne de confiance à tout moment.

Celle-ci est généralement désignée dans le cadre d’une hospitalisation ou en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad).
Cette désignation se fait par écrit, lors de son admission ou au cours de son hospitalisation, sur les formulaires qui lui seront donnés pour cela. À défaut, cette désignation peut s’effectuer sur papier libre.

La désignation peut être annulée ou modifiée à tout moment.

Le médecin traitant doit s’assurer que la personne est informée de la possibilité de désigner une personne de confiance.

En cas de tutelle, la personne peut désigner une personne de confiance avec l’autorisation du juge ou du conseil de famille s’il a été constitué. Si la personne de confiance a été désignée antérieurement à la mesure de tutelle, le conseil de famille, ou le juge peut confirmer la désignation de cette personne ou la révoquer.