Accueil > les aides > Dossier Être aidant(e) > Les aides pour la personne aidée

Les aides pour la personne aidée

Pour vous aider dans les dépenses de maintien à domicile, des aides financières peuvent être accordées.

Prestation de compensation du handicap (PCH)

Cette aide s’adresse à des personnes en situation de handicap de moins de 60 ans (ou moins de 75 ans sous conditions). C’est une aide financière qui permet de financer tout ou partie d’une aide humaine (aidant) et/ou l’achat d’équipement spécialisés ou l’aménagement du logement et du véhicule pour qu’ils soient adaptés au handicap.
Cette aide est accordée par la MDPH sur dossier et le paiement est réalisé par le Conseil départemental sur justificatifs.

Télécharger le dossier

L’allocation personnalisée d’autonomie (APA)

Cette aide s’adresse à des personnes en situation de handicap ou en perte d’autonomie de plus de 60 ans.
C’est une aide financière qui permet de financer tout ou partie d’une aide humaine à domicile (une partie des frais peut rester à la charge de la personne).
Cette aide est accordée par le Service des personnes âgées du Département.

L’APA n’est pas cumulable avec la PCH, mais le choix de l’une n’est pas irréversible. Vous pouvez à tout moment demander le basculement de l’une vers l’autre sous réserve de répondre aux conditions d’éligibilité.

Informations supplémentaires et téléchargement du dossier d’APA sur le site du Département de la Seine-Saint-Denis.

La loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement entrée en vigueur le 1er janvier 2016 instaure un droit au répit pour les proches aidants de personnes bénéficiaires de l’APA (allocation personnalisée d’autonomie), assurant une présence ou une aide indispensable à la vie à domicile de leur proche et qui ne peuvent être remplacés pour assurer cette aide par une personne de l’entourage.

Ce droit au répit peut être demandé quand le plafond du plan d’aide APA de la personne aidée est atteint.
Il peut financer dans la limite de 500 € par an :

  • l’accueil de la personne aidée dans un accueil de jour ou de nuit,
  • un hébergement temporaire en établissement ou en accueil familial,
  • un relais à domicile.

En cas d’hospitalisation de l’aidant, une aide ponctuelle peut être accordée. Son montant peut atteindre jusqu’à 992 euros au-delà des plafonds de l’APA.

S’adresser au service population âgée du département qui verse l’APA.

L’aide ménagère départementale

L’aide ménagère permet à la personne de demeurer à son domicile. Elle apporte, après évaluation du besoin, une aide sous la forme de services ménagers, assurés par une personne employée par un organisme agréé ou le versement en espèces permettant de rémunérer une personne intervenant à domicile (s’il n’en existe pas dans la commune).
Le nombre d’heures de services ménagers en nature est au maximum de 30h par mois.

Pour en bénéficier il faut résider en Seine Saint-Denis depuis plus de 3 mois, être âgée de 65 ans et plus, ou de plus de 60 ans si vous êtres reconnue inapte au travail
et ne disposant pas de ressources supérieures au plafond du minimum vieillesse.

Pour en faire la demande, s’adresser au Centre communal d’actions sociales (CCAS) de votre commune.

La MDPH n’attribue aucune aide ménagère.

Aides techniques pour prévenir les risques

Des équipements et des nouvelles technologies sont spécialement conçus pour aider l’intervention des aidants au quotidien.

Le détecteur de chute ou un dispositif de télésurveillance qui, en cas de déclenchement, prévient un centre chargé d’activer la venue des secours.

Un pilulier électronique pour la distribution de médicaments.

Une lampe qui s’allume automatiquement à la tombée de la nuit.

Un dispositif de visiophonie pour maintenir le contact à distance.

Un lève-personne pour aider les transferts.

Un monte-escalier pour les personnes en fauteuil.