Accueil > les aides > Dossier Adapter son logement > Vous êtes propriétaire

Vous êtes propriétaire

Nature des travaux pouvant être pris en charge

Pour bénéficier d’une aide financière au titre du handicap, il faut que vos aménagements soient directement destinés à améliorer l’accessibilité de votre logement.

Conditions liées au handicap

Les aménagements doivent répondre à des besoins directement liés aux limitations d’activité que vous rencontrez dans votre vie quotidienne du fait de votre handicap.
Ces limitations peuvent être définitives ou temporaires.
Si elles sont temporaires, elles doivent toutefois être suffisamment durables pour justifier des travaux (la durabilité prévisible doit être d’au moins 1 an minimum).

En cas d’évolution prévisible du handicap, il est possible d’anticiper les travaux d’aménagement afin de prévenir la perte d’autonomie. Cette évolution doit être prévisible dans un délai inférieur à un an et attestée médicalement.

Conditions liées à la nature des besoins

Selon vos besoins, c’est l’ensemble des pièces du logement qui peuvent être adaptées pour vous être accessible.

Les aménagements peuvent porter sur :

  • l’adaptation d’une ou de plusieurs pièces
  • la circulation à l’intérieur du logement
  • les changements de niveaux pour accéder à l’ensemble des pièces si votre logement s’organise sur plusieurs niveaux
  • la domotique

Création d’une extension ou d’une construction neuve

Les frais d’extension d’un logement ne sont pris en charge que lorsque le logement ne peut être ré-aménagé de manière adaptée.
Lorsqu’il s’agit d’une extension ou d’une construction neuve, seul le coût des équipements spécifiques liés au handicap (surcoût) peuvent être pris en charge.
Attendez la visite d’un professionnel de la MDPH avant de réaliser vos travaux.

Comment financer votre projet ?

En tant que propriétaire occupant ou propriétaire bailleur vous pouvez bénéficier d’une aide financière, sous réserve de répondre aux conditions de chaque organisme.

Vous pouvez vous renseigner auprès :

  • de votre mutuelle,
  • de votre caisse de retraite (service fonds d’action sociale)
  • de votre complémentaire
  • de votre caisse primaire d’assurance maladie (CPAM / CRAMIF)
  • de l’Agence nationale de l’habitat (ANAH)
  • de Renov habitat 93 (département de la Seine-Saint-Denis, direction de l’aménagement et du développement.
  • d’associations représentantes de personnes handicapées telles que l’AFM, l’APF, etc.
  • de la MDPH (dossier de demande de PCH Logement) si vous êtes en situation de handicap et si les travaux concernent votre situation.