Accueil > les aides > Dossier Suivre une formation professionnelle > Formations professionnelles du secteur privé

Formations professionnelles du secteur privé

Tout salarié du secteur privé a un droit à la formation.
Plusieurs types de formations ou de congés pour formation existent.

Quelques exemples :

Le plan de formation de l’entreprise

Le plan de formation de l’entreprise est un document qui rassemble l’ensemble des actions de formation pour les salariés d’une entreprise.
La loi n’oblige pas l’employeur à mettre en place un plan de formation.

2 types d’actions de formation peuvent être proposées :

  1. les actions d’adaptation au poste de travail ou liées à l’évolution ou au maintien dans l’emploi,
  2. les actions de développement des compétences.

Le plan de formation peut également prévoir la possibilité d’effectuer un bilan de compétences ou une validation des acquis de l’expérience (VAE) ou encore de formations qui participent à la lutte contre l’illettrisme.

Le compte personnel de formation - CPF

Le compte personnel de formation (CPF), est un compte utilisable tout au long de sa vie active pour suivre une formation qualifiante.
Le CPF remplace le droit individuel à la formation (Dif).
Le CPF fait partie du compte personnel d’activité (CPA).

Exemples d’utilisation du CPF :

  • pour acquérir une qualification (diplôme, titre professionnel, etc.),
  • pour acquérir un socle de connaissances et de compétences,
  • pour être accompagné(e) en vue d’une validation des acquis de l’expérience (VAE),
  • pour réaliser un bilan de compétences,
  • pour créer ou reprendre une entreprise.

Pour avoir accès à vos informations personnelles (heures, formations éligibles), vous devez vous connecter au site internet dédié au CPF.
Pour ouvrir un compte, munissez-vous de votre numéro de sécurité sociale.

Le congé individuel de formation - CIF

Le congé individuel de formation (Cif) est un congé destiné à suivre une formation dans le but d’acquérir une qualification, d’évoluer ou de se reconvertir.
Toute personne salariée peut demander un Cif à son employeur.

La formation doit permettre :

  • d’accéder à un niveau de qualification supérieure,
  • de changer de profession ou de secteur d’activité,
  • d’enrichir ses connaissances dans le domaine culturel et social, ou se préparer à l’exercice de responsabilités associatives bénévoles,
  • ou de préparer un examen pour l’obtention d’un titre ou diplôme à finalité professionnelle enregistré dans le répertoire national des certifications professionnelles (RNCP).

La formation choisie n’a pas besoin d’être en rapport avec l’activité du salarié.

Informations détaillées sur le site service-public.fr ou sur le site Fongecif.

La Validation des acquis de l’expérience - VAE

Les personnes en emploi (secteur privé, public mais aussi les personnes travaillant en ÉSAT) ainsi que les demandeurs d’emploi peuvent demander à bénéficier d’une VAE afin de faire reconnaître leur expériences sous forme de qualification (diplôme, certificat, etc.)

Pour bénéficier d’une VAE, vous devez justifier d’au moins 1 an (en continu ou non)

  • d’une activité professionnelle,
  • et/ou de bénévolat ou de volontariat,
  • et/ou d’une inscription sur la liste des sportifs de haut niveau,
  • et/ou de responsabilités syndicales,
  • et/ou de mandat électoral local ou d’une fonction élective locale.

Le diplôme visé doit être en lien avec l’expérience à faire valoir.