La déficience auditive

Le handicap auditif touche des personnes atteintes de surdité, caractérisé par une perte partielle ou totale du sens de l’ouïe.
Ce handicap peut être présent dès la naissance ou survenir durant la vie de la personne.
Les causes de la surdité peuvent être génétiques, virales ou parasitaires, dues à des maladies comme la méningite, otoxicité médicamenteuse, accidentelles ou par un traumatisme sonore.

La Langue des signes française ou LSF

La LSF est la langue "naturelle" d’un enfant né sourd.
Elle est reconnue comme "une langue à part entière" depuis la loi handicap du 11 février 2005.
Dans son article L.312-9-1, le Code de l’éducation précise que "tout élève concerné doit pouvoir recevoir un enseignement de la langue des signes française. Le Conseil supérieur de l’éducation veille à favoriser son enseignement. Il est tenu régulièrement informé des conditions de son évaluation. Elle peut être choisie comme épreuve optionnelle aux examens et concours, y compris ceux de la formation professionnelle. Sa diffusion dans l’administration est facilitée."

Les bons réflexes au quotidien et sur le lieu de travail

La surdité est un handicap invisible.
Pensez à parler en face de la personne et à bien articuler pour qu’elle puisse comprendre votre message.
Soyez expressif lors de vos échanges, les personnes sourdes perçoivent très bien chaque expression de votre visage et votre attitude.

À l’écrit, préférez les mots simples aux concepts trop abstraits, notamment pour les personnes sourdes de naissance.

Ne pas entendre ou mal entendre peut entraîner des quiproquos, des tensions dans les relations avec autrui.

Lors des réunions, pensez à placer la personne de sorte à ce qu’elle puisse suivre les échanges facilement. Ayez à l’esprit que suivre une conversation orale est très fatigante.
Installez des boucles magnétiques dans les salles recevant du public ou faites intervenir un interprète en Langue des Signes (LSF) pour les personnes signantes.
L’alternative textuelle peut s’avérer utile ainsi que les illustrations.

Porter un appareil auditif ne rend pas entendant. Pour les personnes ayant une surdité sévère, l’appareillage ne permet pas de suivre une conversation, mais est utile pour percevoir les bruits forts (klaxon, alarme, etc.).
Dans certains cas, l’appareil auditif permet d’atténuer des acouphènes.

L’association AGEFIPH accompagne les entreprises dans l’aménagement des conditions de travail (www.agefiph.fr).


Un numéro d’urgence pour les personnes sourdes (SAMU, Pompiers, etc.), composez le 114


Quelques associations

(liste non exhaustive)
ANPES informations - Site d’information de l’association nationale des parents d’enfants sourds
ANPSA - association nationale des personnes SourdAveugles
ARPADA - Association Régionale de Parents et Amis de Déficients Auditifs
Fédération nationale des sourds de France
L’UNAPEDA
Union des associations de personnes malentendantes et devenues sourdes - surdifrance - Bucodes
Voir Ensemble : l’association est présente à la MDPH au travers de son SAMSAH Rémora93 les 3e jeudis de chaque mois de 14h à 16h30.

Trouver un interprète

(liste non exhaustive)
AFILS - Association française des interprètes en langue des signes (annuaire)
ARIS - Association Régionale pour l’Intégration des Sourds
CPSAP- Centre de Promotion Sociale des Adultes Sourds.
Surdité.lsf : Trouver une association, une formation, un interprète, etc.