Accueil > les aides > Dossier Les établissements médico-sociaux - EMS > Les maisons d’accueil spécialisées - MAS

Les maisons d’accueil spécialisées - MAS

Les Maisons d’accueil spécialisées accueillent des adultes présentant un handicap intellectuel, moteur ou somatique grave, ou une association de handicaps, les rendant incapables d’effectuer seuls les actes de la vie courante.

Ces personnes nécessitent une surveillance médicale et des soins constants, notamment avec la poursuite de traitements et de rééducation d’entretien.
Malgré la présence d’un personnel soignant, les MAS ne se substituent pas aux hôpitaux ou aux cliniques. Au contraire, elles accueillent des personnes dont l’état de santé est stabilisé, malgré l’importante dépendance.

En principe, les MAS accueillent des personnes plus dépendantes que les Foyers d’accueil médicalisés (FAM).

Missions et activités en maison d’accueil spécialisée

L’accompagnement fait l’objet d’un projet personnalisé en accord avec les besoins de chaque personne.
Certaines MAS disposent d’équipements tels que piscine, balnéothérapie, équipement de rééducation, etc.

Elles proposent :

  • des activités sociales, culturelles et sportives destinées à préserver et à améliorer les acquis des personnes,
  • un hébergement (sauf en cas d’accueil de jour) et une prestation hôtelière (hébergement, restauration, cadre de vie, etc.),
  • une surveillance médicale et une prise en charge thérapeutique médicale et paramédicale,
  • des aides à la vie courante et aux soins d’entretien en conséquence de la perte d’autonomie,
  • des activités permettant de maintenir et de développer les capacités physiques, spatio-temporelles, verbales et intellectuelles,
  • une aide psychologique selon les besoins exprimées par la personne.

Les MAS accueillent diversement en internat, semi-internat, externat, accueil de jour, accueil temporaire ou séquentiel.

Financement des maisons d’accueil spécialisées

Les MAS sont entièrement créées, financées et entretenues par l’Agence Régionale de Santé (ARS) et la Caisse primaire d’assurance maladie.

Les personnes hébergées en MAS sont astreintes, en principe, au paiement du forfait journalier.

Le forfait journalier s’applique à toute personne admise dans un établissement hospitalier ou médico-social financé par l’Assurance maladie.
Néanmoins, en pratique, c’est l’Assurance maladie qui finance cet hébergement, par l’intermédiaire des Caisses primaires d’assurance maladie.

Le paiement du forfait journalier ne peut pas descendre les ressources de la personne au-dessous de 30% de l’AAH à taux plein.

Le transport est aux frais de l’établissement.
Ces établissements se réservent le droit d’admission.