Accueil > les aides > Dossier À quoi sert la RQTH ? > Peut-on travailler et toucher l’AAH en même temps ?

Peut-on travailler et toucher l’AAH en même temps ?

Oui, mais sous certaines conditions.

L’allocation aux adultes handicapés est un minima social.
Elle est destinée aux personnes dont l’accès à l’emploi est fortement contraint à cause de leur handicap.

Comme le revenu de solidarité active (RSA), l’AAH est un revenu minimum pour palier l’absence de revenu d’activité. Par conséquent, si vous percevez un revenu d’activité professionnelle équivalent ou supérieur au SMIC, il est inutile de demander à bénéficier de l’AAH.

Dans certaines situations, un cumul peut se faire entre salaire/rémunération et AAH.

Les conditions de cumul sont différentes selon que vous travaillez en milieu ordinaire ou en milieu protégé (ÉSAT).

Vous travaillez en milieu ordinaire ?

Lorsque vous travaillez en milieu ordinaire, vous touchez un salaire.
Si vous percevez l’AAH et que vous venez de commencer un nouvel emploi, la CAF continue à vous verser l’AAH durant les 6 premiers mois quels que soient le montant de votre salaire et la nature de votre contrat.
Ensuite, l’AAH est diminuée, voire supprimée en fonction du montant de vos revenus.

Tous les 3 mois, vous êtes invité(e) à déclarer votre situation à la CAF pour recalculer le montant de votre AAH.

Vous travaillez en ÉSAT ?

Lorsque vous travailler en ÉSAT, vous percevez une rémunération.
La rémunération de l’ÉSAT peut se cumuler partiellement avec l’AAH, dans la limite d’un plafond égal à :

  • 100 % du Smic mensuel brut pour une personne seule, soit 1 480,27 €,
  • 130 % du Smic mensuel brut si vous vivez en couple, soit 1 924,35 €,
  • 145 % du Smic mensuel brut si votre couple à un enfant ou un ascendant à charge, soit 2 146,39 €.